Mikey

Members
  • Content count

    1
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Mikey

  1. Mikey

    D'autres comme moi?

    Je suis aussi du Québec et j’adore écrire des fictions érotiques. C’est vrai que de prime à bord, c’est plus facile d’écrire en anglais mais, la langue française est tellement poétique qu’elle permet de créer de images plus romantique. He couldn't help but stare at the curve of her beautiful breasts. VS Il ne put s'empêcher de fixer le galbe de sa magnifique poitrine. J’aime bien écrire dans les 2 langues et je n’ai pas beaucoup partagé ce que j’écris sur AFF car je suis malheureusement du genre On efface et on recommence. Je suis aussi une personne de scènes d’action ce qui implique que mes textes sont généralement constitués d’une courte mise en situation avant de passer à l’acte. Voici un extrait d’une fiction de Cobra Kai: Disclaimer: Je ne possède pas Cobra Kai, ses lieux ou ses personnages. Je ne gagne pas d'argent grâce à l'écriture de cette histoire. Ce travail est de pure fiction. Aucun de ces événements ne s'est vraiment produit. / I do not own Cobra Kai, its locations or characters. I do not make money from writing this story. This work is of pure fiction. None of those events have really happened. Both panting teens stare in each other's eyes only ticks before Tory closes the distance between her lips and Robby's. Overwhelmed by emotions, she kisses him… The girl is surprised that he returns the kiss fully. Tongues swirl, twirl, and whirl. The kiss is wet and felt. Kreese watches with great interest as they act as if he is not even there. Feeling him between her thighs while kissing him like that arouses Tory who slowly grinds on him. In a humid smack, Tory breaks the intense kiss. Les deux adolescents haletants se regardent dans les yeux seulement quelques tic tac avant que Tory ne réduise la distance entre ses lèvres et celles de Robby. Submergée par les émotions, elle l'embrasse… La jeune fille s'étonne qu'il lui rende pleinement le baiser. Les langues tournoient, virevoltent, et tourbillonnent. Le baiser est humide et ressenti. Kreese regarde avec beaucoup d'intérêt alors qu'ils agissent comme s'il n'était même pas là. Le sentir entre ses cuisses tout en l'embrassant comme ça excite Tory qui se frotte lentement contre lui. Dans un smack humide, Tory rompt l’intense baiser. Voici un extrait de Star Wars: Les Chevaliers de l’Ancienne République: Disclaimer: Je ne possède pas Star Wars: Les Chevaliers de l’Ancienne République, ses lieux ou ses personnages. Je ne gagne pas d'argent grâce à l'écriture de cette histoire. Ce travail est de pure fiction. Aucun de ces événements ne s'est vraiment produit. / I do not own Star Wars: Knights of the Old Republic, its locations or characters. I do not make money from writing this story. This work is of pure fiction. None of those events have really happened. I tumble, once more evading the 2 strikes aimed at me, then I lunge. Yet again, she manages to barely parry the sharp strike. Our blades, locked, crackle and sizzle. I step forward, pushing. Bastila holds still, pushing too. We are close… very close. She is as strong as I am. I bend forward. She makes no move. She is panting and not blinking. She holds still. Our blades are locked. They crackle and sizzle. I feel her hot breath against my face. My lips touch hers. In a swish, the blades disappear. We throw our hilts away which clatters on the floor. We embrace and we kiss hard. I feel the heat of her body. She brakes the kiss and tries to trip me up. I brace myself, resist her attempt, and use the momentum to try to trip her up in turn. It works! She is down on the floor! I move my leg over her, straddling her pelvis, turn my torso slightly sideways, then hold her down by her wrists. She is pinned. Whatever she tries to escape does not work; I am the dominant. Je culbute, esquivant une nouvelle fois les 2 coups qui me sont destinés, puis je fonce. Encore une fois, elle parvient à peine à parer le coup sec. Nos lames, verrouillées, crépitent et grésillent. Je m'avance en poussant. Bastila tient toujours, poussant aussi. Nous sommes proches… très proches. Elle est aussi forte que moi. Je me penche en avant. Elle ne bouge pas. Elle haletait et ne cligne pas des yeux. Elle tient toujours. Nos lames sont verrouillées. Elles crépitent et grésillent. Je sens son souffle chaud contre mon visage. Mes lèvres touchent les siennes. Dans un bruissement, les lames disparaissent. Nous jetons nos poignes qui claquent sur le sol. Nous nous enlaçons et nous embrassons fortement. Je sens la chaleur de son corps. Elle interrompt le baiser et essaie de me faire trébucher. Je me prépare, résiste à sa tentative et utilise l'élan pour essayer de la faire trébucher à mon tour. Ça fonctionne! Elle est par terre ! Je passe ma jambe sur elle, à cheval sur son bassin, tourne légèrement mon torse sur le côté, puis la tiens par les poignets. Elle est épinglée au sol. Tout ce qu'elle essaie pour s’échapper ne fonctionne pas ; JE suis la dominante.